Le WEDDING BLUES : mais c'est quoi ça ?

Le WEDDING BLUES : mais c'est quoi ça ?

Très à la mode dans les magazines féminins et les spécialistes du mariage (un peu comme nous en fait), le wedding blues vient ternir l'image rêveuse du mariage. Pourquoi un tel tapage médiatique ? Et bien parce que ça fait peur et que c'était jusque là un sujet que les jeunes mariés préféraient taire.
Aujourd'hui, Nord Mariage vous livre quelques mots sur ce phénomène bien curieux.

Qu'est ce que le Wedding Blues ?

Vous aviez déjà entendu parler du baby blues, du Mamy blue de Nicoletta mais alors du Wedding blues, ça non. Patience, on vient vous éclairer.
En plus d'être un mot qui fait peur, incluant un sentiment de malheur, le Wedding blues c'est un peu l'invité surprise (en retard qui plus est) qu'on ne voulait pas voir débarquer. Après des semaines , des mois voire des années de préparation psychique ET physique pour que le jour J soit inoubliable, il n'est pas rare de voir des femmes _ qui à priori ont tout ce dont elles avaient rêvé à porter de mains _ sombrer dans une gigantesque déprime post mariage. Car oui, déprime post mariage, c'est bien le nom français qu'on pourrait donner à ce gros coup de mou. Mais que voulez-vous, Wedding blues, c'est tellement plus glamour pour une déprime...

En effet le Wedding blues c'est la pression accumulée pendant des mois qui s’effondre. S'il n'y a pas de définition médicale précise, c'est un phénomène bien connu des psys. Le fonctionnement est simple : le corps et le tête se relâche, un sentiment de néant s'installe avec une perte de repère. On n'a plus goût de rien, on se sent désemparée. Après tant d'agitation, ça n'a rien de surprenant en soit mais si l'on ne réagit pas rapidement, un petit Wedding blues peu vite virer à une profonde dépression.

Ça n'a rien de très surprenant en soit, mais comme c'est un sujet plutôt tabou, un simple Wedding blues peut vite virer à la dépression. Il faut bien garder en tête que le mariage est un moment à passer. La vie, elle, continue.

Wedding Blues

Le Wedding blues comment ça marche ?

J'ai pris mes rêves pour la réalité :

Le mariage, pour vous, sonnait comme l'aboutissement d'un projet, le mariage allait changer votre vie pour toujours. Vous alliez avoir la cérémonie dont vous rêviez et la vie serait bien meilleure après. C'est normal de vouloir le plus beau mariage du monde, de chercher à atteindre la perfection après des mois de préparation, d'avoir des attentes. Pourtant voilà, il y a peut être eu un léger décalage entre ce à quoi vous vous attendiez et la réalité. La soirée était peut être moins magique que prévue, les invités moins bien habillés que vous le souhaitiez, la pièce montée pas aussi grande... Et puis surtout, vous êtes mariée et ça n'a pas changé votre vie. Le problème c'est que vous fantasmiez. Pendant des mois vous vous êtes imaginé ces moments et la vie de rêve qui vous attendait. La première cause de Wedding blues est due au fait que beaucoup de femmes associent le mariage à un aboutissement. En vérité, le mariage est un tremplin vers une nouvelle vie.

Mon égo a bobo :

Rien ne sert de se voiler la face. Vous avez été au cœur de l'attention de tout votre entourage. Choyée, admirée, vous étiez sous tous les flash, tous les regards. Pendant plusieurs mois vous viviez telle une princesse et le jour de votre mariage sonnait comme la consécration ultime. Hélas, l'heure des célébrations passées, vous vous êtes sentie délaissée. Adieu charmantes attentions et rafales de compliments. La reine du bal n'était plus. On peut comprendre que votre égo en ait pris un coup, mais il va falloir s'en remettre et accepter qu'il y ai un temps pour tout.

Une prise de conscience :

Ça y est, vous vous êtes dit oui. Vous en rêviez depuis toute petite, vous avez trouvé votre prince et vous l'avez épouser. C'est chouette non ? Oui c'est super, vous êtes encore perchée sur votre nuage mais déjà les questions fusent dans votre fort intérieur :« vais-je passer le restant de mes jours avec un seul et même homme ? », « est ce que je suis devenue une fille rangée ? », « et si ça ne dure pas ? », « et si je me rends compte que je ne peux pas avoir d'enfant et qu'il me quitte ? ». Les questions ne vont pas durer, vous êtes juste en train de prendre conscience de la chose. Respirez et digérez.

Voilà, vous en savez un peu plus sur le Wedding blues. Prochainement, découvrez tous nos conseils pour l'éviter et le soigner !