Mariage et religion : les différentes formes de mariages religieux.

le mariage religieux

Le consentement implique :naissance, éducation de enfants, obligation de fidélité et indissolubilité du mariage. Évidemment tout trouble psychique rendant incapable d’apprécier ce don mutuel rend nul le consentement.

Mariage catholique

Il a lieu en général dans la paroisse de la mariée. Près d’un an à l’avance, vous allez prendre contact avec le célébrant et réservez le lieu de la célébration. Le prêtre que vous aurez choisi ne sera pas forcément celui qui célèbre habituellement dans l’église choisie.

Alors, vous participerez à plusieurs réunions afin de préparer votre engagement religieux, d’organiser le contenu de votre cérémonie religieuse, et enfin de constituer le dossier de mariage religieux.

Vous devrez choisir l’épître, l’évangile et les prières qui seront lues au cours de la célébration et qui les lira, ainsi que les cantiques et musiques adaptées. N’oubliez pas de prévoir l’agencement, la décoration et le timing de la cérémonie en fonction de l’heure fixée.

Enfin, vous devrez fournir un acte de naissance et un certificat de baptême pour chacun des futurs mariés, les coordonnées de vos témoins et le certificat de mariage civil. Et les bans seront publiés 10 jours avant la cérémonie.
A l’église, l’entrée se fera d’abord par le père du marié accompagné de la mère de la mariée, puis suivront le marié et sa maman, et enfin le cortège précédera la mariée et son papa. Dans le coeur, la mariée sera assisise à la gauche (en regardant le coeur), et sa famille sera de son côté. La famille du marié sera du côté opposé. L’origine de cette tradition remonte à l’époque où le marié capturait sa femme en la kidnappant. Si le marié devait se battre avec d’autres prétendants, il tenait sa future femme de sa main gauche afin de laisser sa main droite libre pour utiliser son épée.

Mariage israélite (juif)

Vous devrez contacter le rabbin 3 mois à l’avance. La fiancée assistera à des réunions avec la femme du rabbin (cachérisation de la viande, séparation de la vaisselle, …). Elle sera purifiée avant le mariage par le Mikvé (bain rituel).

Le dossier signé par le rabbin doit comprendre un extrait d’acte de naissance, l’acte de mariage religieux des parents, la ketuba ou le nom du rabbin qui les a unis, le lieu et la date de leur mariage religieux, le livret de famille des parents, un certificat de célibat.

Il faut alors choisir la synagogue, la catégorie du mariage et la durée de la cérémonie souhaitée et rencontrer le rabbin qui procédera à l’union. La veille du mariage, la marié se rend avec son entourage féminin au mikvé, au terme de ce bain rituel de purification elle reçoit une attestation indispensable à la célébration du mariage. Le sabbat, précédant la cérémonie, les futurs époux se rendent à la synagogue pour obtenir la bénédiction divine sur leur foyer. Le jour du mariage, les futurs époux observent le jeûne jusqu’à la cérémonie.

Mariage orthodoxe

Vous contacterez le pope et participerez à 2 ou 3 réunions avec lui. Vous devrez fournir un acte de baptême et un acte de naissance. La célébration commence par les fiançailles au fond de l’église, et se poursuit par le mariage devant l’autel.

Mariage musulman

Vous rencontrerez l’Imam 1 mois avant la cérémonie. Il peut célébrer le mariage à la mosquée ou au domicile de la mariée. Vous devrez fournir un certificat de mariage civil. Le mari doit obligatoirement être musulman mais la femme peut être issue d’une autre religion.

Enfin, voici un aperçu des différentes traditions de célébration du mariage…

Mariage en Chine

Ce jour-là, on y voit que du rouge ! En effet, la robe de mariée, appelée « du-dou », les lanternes de la chambre nuptiale ou encore la nappe de la réception, jouent avec le côté chaleureux du rouge, symbole de joie et de prospérité.

Mariage en Inde

Le mariage ne dure pas moins de 11 jours ! L’heure de la cérémonie est fixée par les astrologues et le mariage s’accompagne de nombreux rites prénuptiaux. Au pays du Kama-Sutra, c’est surtout la nuit que la jeune épouse s’imposera à son époux, celui-ci ayant pour devoir absolu de la combler.

Mariage au Maroc

La célébration dure 3 nuits. Après les préparatifs entre femmes du « henna » où l’on peint la future mariée au henné, s’ensuit une véritable fête où la mariée change 7 fois de robe et reçoit sa dot, le « mahr », ce cadeau n’étant jamais de l’argent, mais plutôt une maison, un bijou ou un peu d’éducation.